• Album : Les Borgnelais(ses) à Cowansville, le 9 août 2009
      <b>sany0208.jpg</b> <br />
  • Sondage

    Faites votre choix?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...

TANTE ALIDE À 94 ANS

Posté par leborgnelais le 28 août 2013

TANTE ALIDE À 94 ANS getattachmentpar Maurice CÉLESTIN Jr

Pour fêter les 94 ans de Tante Alide (Veuve Louis CÉLESTIN), il fallait être présent pour pouvoir comprendre. C’est inexplicable franchement. Tout était à sa place : la beauté de la salle décorée à point, l’excellence de la nourriture, la chorégraphie montée par les arrières petits enfants, la dextérité et le choix de musique du « DJ »de même que la finesse et l’élégance des mots du maître de cérémonie Louis CÉLESTIN Jr sans oublier la qualité des discours prononcés en la circonstance. Un fait à signaler: Tante Alide dans son « speech » responsif a tout simplement fait parler son cœur. Elle a élevé son âme vers Dieu pour le remercier d’avoir gardé en vie son « troupeau de 12 enfants ». Cette façon de désigner sa grande famille a suscité un fou rire dans l’assistance. Elle était superbe dans son allocution simple, claire, imagée enfin très bien tournée, digne de cette femme cultivée chargée toute sa vie d’accompagner ses enfants et petits enfants dans la construction de leurs savoirs, dans leur apprentissage des règles de convenance et des bonnes manières. À force de les aider à maîtriser l’art de bien s’exprimer, elle est devenue experte dans le domaine. Voilà sans doute pourquoi, avec une aisance surprenante, elle a trouvé les mots qu’il fallait pour énoncer ce qu’elle concevait de cette heureuse initiative, de cette soirée grandiose organisée en son honneur. Particulièrement émue à la réception de l’opuscule imprimé aux fins de consigner les sentiments de ses nombreux parents et fidèles amis, elle avait du mal à contenir les sanglots de sa voix. Mais bien vite, elle a contrôlé ses émotions pour remercier de tout cœur ses enfants pour ce geste tant apprécié. Dans ce précieux souvenir, j’ai l’honneur de signer un texte que je veux bien partager avec vous.

Lisez, je vous prie : TANTE ALIDE À 94 ANS

Les hommes de ma génération ont appris qu’on ne met pas d’accent sur les lettres majuscules. Mais précision oblige, je me trouve en situation de faire une dérogation à cette règle aux fins de préciser qu’il s’agit ici de parler de Tante Alide à 94 ans et non de dire qu’elle a 94 ans. Je tiens à éviter la confusion que pourraient créer les deux A (à et a) Tante Alide a 94 ans, nous le savons tous. D’ailleurs c’est cet âge mémorable, respectable, que nous fêtons avec tant de faste et de joie. C’est cet âge difficile à atteindre que nous tous voulons commémorer dans l’allégresse, dans le sens de l’amour et de la piété familiale. Mais, le point sur lequel je veux surtout mettre l’accent c’est le fait qu’à cet âge, elle est ce qu’elle est. Et, ce qu’il y a lieu de signaler c’est que mère de 12 enfants tous vivants, elle garde encore sa fraîcheur et sa beauté de ses jeunes années. Elle est encore fraîche et rayonnante comme une rose en pleine turgescence. Pour moi, elle n’a pas changé. Elle est restée la même personne que j’ai connue quand j’étais gosse. Elle a gardé le même sourire, la même gaité et jeunesse de cœur. À 94 ans, Tante Alide est aussi alerte qu’elle l’a été à l’époque où j’allais passer mes vacances au Borgne et au Dondon où nous tous, autour d’une vaste table, elle nous servait de la bonne et abondante nourriture. Au Cap-Haïtien, c’était pareil. Toute forte, très alerte et pleine d’énergie Tante Alide est comparable à des femmes de l’âge de ses petits enfants. Je le dis sans risque d’être contredit. D’ailleurs la preuve est vivante. Elle est encore ferme à la barre. La capitaine est visible! Ceux qui ont des doutes, de la difficulté à me croire n’auront qu’à lui rendre une petite visite: Elle aime recevoir et socialiser.

Je ne veux pas trop m’étendre sur ce cas plutôt particulier, plutôt singulier car chez nous, on dit qu’il ne faut pas montrer le giraumon du doigt. Cependant, je ne voudrais pas terminer sans partager cette anecdote. Un beau matin, tandis que j’allais laisser Miami pour rentrer en Haïti, je me suis dit que je ne voudrais pas le faire sans saluer tante Alide et feu mon oncle Tonton Louis. En effet tôt dans la matinée, je me suis présenté chez ma cousine Marlène, leur fille, qui m’a demandé d’aller les saluer dans leur chambre où ils paressaient. Ce qui était normal pour des gens de leur âge d’autant que le soleil n’avait même pas encore pris congé de la nuit. J’ai vu les amoureux octogénaires, à l’époque, entrelacés, on dirait un jeune couple en lune de miel. Tante Alide paraissait si jeune! J’ai dit à Tonton Louis : Attention pour ne pas avoir d’histoire avec la police. Il m’a répondu : Pourquoi alors. Je lui ai dit : Si la police te croise en compagnie de cette belle jeune fille tu cours le risque de te faire arrêter pour détournement de mineure. Mon feu oncle a ri jusqu’aux larmes. Et, sur son visage radieux, on pouvait lire toute une page d’amour et de fierté d’avoir à ses côtés une si belle femme que les années ne peuvent pas blêmir ni vieillir.

Bonne Fête TANTE ALIDE tu as toujours su « ajouter de la vie à tes années et non des années à ta vie » voilà pourquoi à 94 ans ton visage ne cesse de repousser l’assaut des rides.

Ton neveu Maurice

Laisser un commentaire

 

Sanga' G |
EL FADJR A VOTRE SERVICE |
LIONS CLUB |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA PAGE DU FLE
| Accès Cible
| URAFCGT 62-59